À PROPOS DU PROJET


Surveillance, contrôle et atténuation des proliférations d'organismes marins associées aux perturbations humaines et au changement climatique dans la région macaronésienne, MIMAR + (MAC2 / 4.6d / 249), est cofinancé à 85% par le programme de coopération territoriale Interreg Madère-Açores-Canaries ( MAC) 2014-2020.

À PROPOS DU PROJET


Surveillance, contrôle et atténuation des proliférations d’organismes marins associées aux perturbations humaines et au changement climatique dans la région macaronésienne,

MIMAR+ (MAC2/4.6d/249), Il est cofinancé à 85% par le programme de coopération territoriale Interreg Madère-Açores-Canaries (MAC) 2014-2020.

AXES PRIORITAIRES


Surveillance, contrôle et atténuation des proliférations d'organismes marins associées aux perturbations humaines et au changement climatique dans la région macaronésienne.

Avec MIMAR +, les avancées des connaissances générées dans le projet MIMAR sont consolidées et élargies, en essayant de rassembler les agents intéressés dans toute la région sous la couverture d'un Observatoire marin dédié à la réalisation d'une évaluation réelle des impacts que les espèces introduites génèrent et invasives, HAB et changements produits par le réchauffement climatique et l'activité humaine dans les habitats marins, en proposant des méthodologies communes de suivi, de contrôle et d'atténuation. De plus, il exportera l'ensemble des connaissances scientifiques acquises et mettra en œuvre un ambitieux programme de formation et de sensibilisation sur les changements qui s'opèrent dans l'espace marin et sa conservation.

AXES PRIORITAIRES


Surveillance, contrôle et atténuation des proliférations d'organismes marins associées aux perturbations humaines et au changement climatique dans la région macaronésienne.

Avec MIMAR +, les avancées des connaissances générées dans le projet MIMAR sont consolidées et élargies, en essayant de rassembler les agents intéressés dans toute la région sous la couverture d'un Observatoire marin dédié à la réalisation d'une évaluation réelle des impacts que les espèces introduites génèrent et invasives, HAB et changements produits par le réchauffement climatique et l'activité humaine dans les habitats marins, en proposant des méthodologies communes de suivi, de contrôle et d'atténuation. De plus, il exportera l'ensemble des connaissances scientifiques acquises et mettra en œuvre un ambitieux programme de formation et de sensibilisation sur les changements qui s'opèrent dans l'espace marin et sa conservation.

AXES PRIORITAIRES


Surveillance, contrôle et atténuation des proliférations d'organismes marins associées aux perturbations humaines et au changement climatique dans la région macaronésienne.

Avec MIMAR +, les avancées des connaissances générées dans le projet MIMAR sont consolidées et élargies, en essayant de rassembler les agents intéressés dans toute la région sous la couverture d'un Observatoire marin dédié à la réalisation d'une évaluation réelle des impacts que les espèces introduites génèrent et invasives, HAB et changements produits par le réchauffement climatique et l'activité humaine dans les habitats marins, en proposant des méthodologies communes de suivi, de contrôle et d'atténuation. De plus, il exportera l'ensemble des connaissances scientifiques acquises et mettra en œuvre un ambitieux programme de formation et de sensibilisation sur les changements qui s'opèrent dans l'espace marin et sa conservation.

Développement de méthodologies communes pour la surveillance des efflorescences algales nuisibles ayant des effets sur la santé humaine et l'environnement naturel, et étude des mécanismes qui les produisent.

Surveillance des espèces envahissantes et de leurs effets sur les habitats naturels et le réseau Natura 2000.

Consolidation d'un observatoire marin dans la région macaronésienne et mise en œuvre de méthodologies communes de suivi de l'évolution des habitats marins et de leur biodiversité.

DESCRIPTION TECHNIQUE


MIMAR est un projet dont l'objectif est d'atténuer le changement climatique sur les espèces ayant un impact potentiel sur les habitats du réseau marin Natura 2000 et, par conséquent, sur la santé humaine et les usages. En ce sens, le projet vise à améliorer les connaissances sur les espèces exotiques envahissantes qui arrivent dans la région, comment elles arrivent et comment elles peuvent être anticipées. Les espèces qui peuvent être nuisibles, dans quel sens elles le sont et quels mécanismes peuvent être mis en place pour les contrôler seront identifiées. MIMAR analysera les changements dans les habitats marins générés par les espèces envahissantes. De cette manière, des estimations peuvent être faites sur la façon dont elles affectent l'activité et la santé humaines, ainsi que le changement climatique, et des mécanismes d'atténuation peuvent être développés, identifiant les zones et les espèces les plus résistantes.

DESCRIPTION TECHNIQUE


MIMAR est un projet dont l'objectif est d'atténuer le changement climatique sur les espèces ayant un impact potentiel sur les habitats du réseau marin Natura 2000 et, par conséquent, sur la santé humaine et les usages. En ce sens, le projet vise à améliorer les connaissances sur les espèces exotiques envahissantes qui arrivent dans la région, comment elles arrivent et comment elles peuvent être anticipées. Les espèces qui peuvent être nuisibles, dans quel sens elles le sont et quels mécanismes peuvent être mis en place pour les contrôler seront identifiées. MIMAR analysera les changements dans les habitats marins générés par les espèces envahissantes. De cette manière, des estimations peuvent être faites sur la façon dont elles affectent l'activité et la santé humaines, ainsi que le changement climatique, et des mécanismes d'atténuation peuvent être développés, identifiant les zones et les espèces les plus résistantes.

PORTÉE GÉOGRAPHIQUE


Les zones territoriales couvertes par MIMAR sont la Communauté autonome des îles Canaries (Espagne, UE), la région autonome de Madère (Portugal, UE), la République du Cap-Vert, la République islamique de Mauritanie et la République du Sénégal. Le programme Interreg MAC place parmi ses axes prioritaires et transversaux à tous les axes la coopération avec les pays tiers de son environnement géographique et culturel.


Afin de renforcer la coopération avec le reste de l'Union européenne, il sera fait usage des dispositions de la section 2 de l'article 21 du règlement (CE) n ° 1080/2006 sur le Fonds européen de développement régional, qui détermine les conditions avec concernant la localisation des opérations, qui seront effectuées dans MIMAR.

PORTÉE GÉOGRAPHIQUE


Les zones territoriales couvertes par MIMAR sont la Communauté autonome des îles Canaries (Espagne, UE), la région autonome de Madère (Portugal, UE), la République du Cap-Vert, la République islamique de Mauritanie et la République du Sénégal. Le programme Interreg MAC place parmi ses axes prioritaires et transversaux à tous les axes la coopération avec les pays tiers de son environnement géographique et culturel.


Afin de renforcer la coopération avec le reste de l'Union européenne, il sera fait usage des dispositions de la section 2 de l'article 21 du règlement (CE) n ° 1080/2006 sur le Fonds européen de développement régional, qui détermine les conditions avec concernant la localisation des opérations, qui seront effectuées dans MIMAR.

PERDURABILITÉ DES RÉSULTATS


Toute connaissance acquise en matière de recherche sur la biodiversité marine et ses effets sur le changement climatique jette les bases de recherches futures, de sorte que sa pérennité au cours du temps de MIMAR sera importante et permanente. Le transfert des connaissances acquises par les universités et centres technologiques de Madère et des îles Canaries et les entités sénégalaises, mauritaniennes et capverdiennes leur permettra d'organiser leurs propres campagnes et activités de conservation et de recherche des ressources marines.


Les résultats obtenus seront exploités au fil du temps tels que matérialisés par différentes entités participant au projet, mais ils pourront également être transférables à d'autres administrations d'État, au fil du temps, car ce seront des études de référence utilisables par de nombreux territoires.

PERDURABILITÉ DES RÉSULTATS


Toute connaissance acquise en matière de recherche sur la biodiversité marine et ses effets sur le changement climatique jette les bases de recherches futures, de sorte que sa pérennité au cours du temps de MIMAR sera importante et permanente. Le transfert des connaissances acquises par les universités et centres technologiques de Madère et des îles Canaries et les entités sénégalaises, mauritaniennes et capverdiennes leur permettra d'organiser leurs propres campagnes et activités de conservation et de recherche des ressources marines.


Les résultats obtenus seront exploités au fil du temps tels que matérialisés par différentes entités participant au projet, mais ils pourront également être transférables à d'autres administrations d'État, au fil du temps, car ce seront des études de référence utilisables par de nombreux territoires.

Indicateurs

2 / 8

Nbre d'études réalisées


3 / 3

Nombre de publications scientifiques


2 / 4

Nombre d'expériences en laboratoire et sur le terrain


O-1 / 5

Nombre de manuels et guides développés


6279 / 10000

Nombre de visites sur le site Web du projet


1 / 6

Nombre d'actes de diffusion dans les médias


O-1 / 5

Nombre d'actions de formation


10 / 350

Nombre total de participants aux événements de communication



Calendrier

Loading...

Dernières nouvelles

2 mars 2021

Polycladida (Platyhelminthes, Rhabditophora)

from Cape Verde and related regions of Macaronesia
11 février 2021

Entrevista. La Casa Común.

Descripción de impactos del cambio climático sobre los organismos y el ecosistema marino.
13 janvier 2021

La Casa Común. Proyecto MIMAR+.

La importancia que tiene el mar para nuestras vidas. Jesús González.

Dernières nouvelles

2 mars 2021

Polycladida (Platyhelminthes, Rhabditophora)

from Cape Verde and related regions of Macaronesia
11 février 2021

Entrevista. La Casa Común.

Descripción de impactos del cambio climático sobre los organismos y el ecosistema marino.
13 janvier 2021

La Casa Común. Proyecto MIMAR+.

La importancia que tiene el mar para nuestras vidas. Jesús González.